Hécatombes de vies marines sur les côtes ouest des USA: le spectre de FUKUSHIMA ? ou du réchauffement climatique?

21.01.2016

 

 

Article de Gary Walton (traduction Philippe GARCIA)

 

70% de nos oiseaux de mer et 75% des poissons marins sont aujourd’hui détruits : il n’y aura plus aucun poisson dans nos océans d’ici 2048 d’après l’Agence nord-américaine pour les Océans et l’Atmosphère. Les carnages le long de la côte ouest explosent depuis 2011.


« Des milliers d’oiseaux marins agonisants ou morts ont été rejetés sur le rivage des côtes d’Alaska, ce qui a déclenché l’afflux des scientifiques pour enquêter sur cette mortalité inhabituelle de l’un des oiseaux les plus abondants de l’arctique. Environ 8 000 cadavres de guillemots communs ont été découverts sur la plage la semaine dernière sur une distance de 1 mile, à 60 miles au sud d’Anchorage, le total vraisemblable est évalué à plus de 100 000 oiseaux.

Les guillemots communs ont été retrouvés agonisants, trop faibles pour voler, et s’étaient rapprochés des côtes pour tenter de s’alimenter.

Après avoir examiné une centaine de carcasses, les scientifiques ont déclarés n’avoir trouvé aucune preuve de pollution ou de maladie, mais plutôt des oiseaux maigres, à l’estomac vide et sans graisse corporelle.

Des taux de mortalité supérieurs à la normale ont aussi affectés la vie marine par milliards, des poissons, des loutres de mer, des phoques à fourrure, des baleines, des crabes, des dauphins, des morses, des homards, des moules, des étoiles de mer, des tortues, and beaucoup d’autres sont morts dans des quantités alarmantes tout le long des eaux côtières de l’Amérique du Nord.

Des oiseaux et animaux marins morts ont été retrouvés le long de la côte nord-américaine entre Mexico et l’Alaska depuis mars 2015 rapportent les scientifiques, mais les morts constatées d’organismes marins ont augmenté le long de la côte depuis 2011.

Un communiqué de presse de la part du Bureau de Gestion des Oiseaux Migrateurs d’Alaska (USFWS) affirme que « la mortalité constatée des petits oiseaux est plus importante qu’à l’habitude » et qu’elle est probablement liée à la température anormalement élevée de l’océan et au phénomène météorologique el NINO.

El NINO est la dernière de toutes les nombreuses explications que les experts ont par le passé avancé pour expliquer ces pertes de vies marines sans précédent le long de la côte: rappelons l’eau froide, un manque de nourriture, une explosion d’algues toxiques entre l’Alaska et Mexico, une fuite massive de méthane dans le Pacifique, des essais d’armes sous-marines par les USA, et des tremblements sous-marins.

Le nom de FUKUSHIMA qui est sur les lèvres de presque tout le monde n’est jamais mentionné par les médias, le gouvernement ou les experts, même si entre 300 et 800 tonnes de Césium-134 s’échappent tous les jours dans l’océan pacifique depuis le désastre en 2011.

Pourtant, les scientifiques ont relevé l’an dernier des taux de radioactivité 50 fois supérieurs à la normale dans certaines portions de la côte ouest.

Ken BUESSELER, un scientifique de l’Institut Océanographique de WOODS HOLE payé par le gouvernement déclare que ces taux sont parfaitement sains, mais ce qu’il ne dit pas est que, si le site de FUKUSHIMA continue à laisser s’échapper de la radioactivité, et c’est le cas, ces taux vont continuer à augmenter.

Peut-être que la raison recherchée n’est pas FUKUSHIMA, je n’ai pas de preuve pour l’affirmer mais…les organisations mondiales de l’environnement ne nous disent pas la vérité de crainte de perdre leur financement.
FUKUSHIMA ou pas, 75% des poissons marins sont détruits, ces chiffres ne peuvent être modifiés, par exemple, pour chaque kilo de poisson pris sur cette planète, 5 kilos de poisons non recherchés sont également piégés, les tortues, les baleines ou les requins n’ont pas la moindre chance, 40 à 50 millions de requins sont chaque année tués de cette façon.
Nos océans sont sur le point de s’effondrer, l’Agence Nationale pour les Océans et l’Atmosphère affirme qu’il n’y aura plus un seul poisson dans les océans d’ici 2048.

L’année dernière, 30 milliards d’animaux ont été extraits des océans du monde entier, qui ne peuvent plus se restaurer, les poisons ne peuvent se multiplier aussi vite.


Revenons sur les côtes ouest nord-américaines, j’y ai fait des recherches basiques, depuis 2011, j’ai pu trouver 140 rapports de découvertes de cadavres d’animaux marins le long de la côte ouest, 20 d’entre eux concernent des morts d’oiseaux marins, et 120 concernent des poisons, baleines, dauphins, etc.

En 2011, l’année du désastre de FUKUSHIMA, j’ai trouvé 8 rapports de ce type concernant la vie marine pour la côte ouest.

En 2012, j’en ai trouvé 9 pour la vie marine et 2 pour les oiseaux marins.

En 2013, j’en ai trouvé 21 pour la vie marine et 2 autres pour les oiseaux.

En 2014, j’en ai trouvé 31 pour la vie marine et 2 autres pour les oiseaux.

En 2015, c’est 48 rapports d’hécatombes de vie marine et 14 pour les oiseaux marins, et une très inquiétante découverte beaucoup plus au sud de ces 337 baleines mortes retrouvées sur une petite portion des côtes chiliennes.

Au début de cette année 2016, 8 000 guillemots communs ont été retrouvés morts sur un mile, le long de la côte d’Alaska, le taux réel est semble-t-il estimé à plus de 100 000. Ainsi, avec mes recherches même modestes, il est facile de s’apercevoir que depuis la catastrophe de FUKUSHIMA, le problème s’est considérablement amplifié. Mais un phénomène El NINO particulièrement puissant a aussi réchauffé le pacifique est, de sorte qu’avec l’affaiblissement du phénomène EL NINO cet hiver, it va être instructif de vois si les hécatombes continuent.

Il y a environ 2.8 millions de guillemots communs qui nichent dans les 230 colonies d’Alaska, alors que la population mondiale est estimée entre 13 et 20.7 millions d’oiseaux.

Les populations d’oiseaux se sont effondrées de 70% depuis les années 1950, une perte d’environ 250 millions d’oiseaux en 60 ans, soit plus de 4 millions par an.

Grâce aux hécatombes animales massives."

 

l'Aslaka vit durablement

Please reload

Featured Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Recent Posts

April 12, 2016

Please reload

Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
  • Facebook Social Icon