Les filets maillants interdits en NOUVELLE ZELANDE et AUSTRALIE

16.12.2015

 

 

 

 

 

La NOUVELLE ZELANDE est le pays le plus « récent » de notre vieille planète. Les premiers humains n’y auraient mis le pied que lors du XIIIème siècle, après avoir accosté à HAWAÏ et l’ILE DE PÂQUES, il y a à peine 800 ans, c’est-à-dire une éternité après que sa grande voisine l’AUSTRALIE ait été colonisée par Homo Sapiens à partir du chapelet d’Iles de l’archipel indonésien il y a 50 000 ans et que l’Europe l’ait été il y a 30 000 ans.

 

Là comme ailleurs, les 1ers envahisseurs exterminèrent les animaux sauvages qui n’avaient aucune raison de se méfier de l’Homme qu’ils n’avaient jamais vu. C’est ainsi par exemple que les MOAS, espèces d’énormes autruches de plus de 200 kg furent rayées de la carte.

 

Aperçue par un 1er européen, Abel TASMAN au XVIIème siècle, la NOUVELLE ZELANDE sera cartographiée un siècle plus tard par le Capitaine James COOK.

 

Ici comme ailleurs, les filets sont montrés du doigt et causent de grands dommages.

Dans les eaux littorales, le DAUPHIN de MAUI est au bord de l’extinction : il ne reste qu’une cinquantaine de représentants. Des médias locaux relayent les efforts de WWF en ce sens. Une pétition pour l’interdiction de TOUS les filets maillants pour sauver ces dauphins presse le gouvernement Néozélandais (signer la pétition).

 

En 2009, une découverte accablante est révélée suite à l’observation de 2 bateaux espagnols : d’immenses filets maillants, parce que bon marché sont laissés en permanence en situation de pêche autonome, capturant ainsi des quantités de poissons considérables. Ces filets peuvent en outre être perdus et continuer de la même façon à flotter et à détruire les stocks de poisson.

 

Un tel filet de plus de 100 km de long a ainsi été découvert, flottant dans les océans, et bourré de cadavres de Légines (dissostichus mawsoni), un formidable carnassier très mal connu, et très précieux des eaux froides de l’Antarctique.

 

Les Amériques, l’Europe et l’Asie se sont réunis à AUCKLAND pour préparer un traité légiférant sur les eaux internationales (à l’extérieur des Zones Economiques Exclusives des pays du Pacifique sud) et interdire ces pratiques.

l'Aslaka vit durablement

Please reload

Featured Posts

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Recent Posts

April 12, 2016

Please reload

Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
  • Facebook Social Icon