La pétition qui veut libérer les baïnes d'Aquitaine

 

Historique

Réquisitoire

Texte de la Pétition

Qu'est ce qu'une baïne?

Voir tous les incidents

 

 

Publiée sur le WEB le 26 juillet 2015

La Presse en parle

 

 

 

 

 

 

 

 

Historique

 La pétition « Des Baïnes libérées des filets pour le plaisir de tous et la fin des massacres des bars par les senneurs ! » est consultable en français, en anglais et en espagnol depuis le 26 juillet 2015 sur le support AVAAZ.ORG.

Le CRPMEM Aquitaine (Comité Régional de la Pêche Maritime et des Elevages Marins) et les C(I)DPMEM 64/40 et 33 réagissent par une lettre ouverte sur leur site Facebook le 30 juillet 2015.

 

Le quotidien le SUD-OUEST titre ironiquement sur l’affaire le 10 août 2015 « De la friture autour de la pêche du bar » : une grande photo couleur de l’un des deux armateurs visés (30% de l’article) et une répartition du texte en faveur des professionnels (ratio 60%-50%).

 

Une réunion est provoquée par le CIDPMEM 64/33 le vendredi 16 octobre 2015 à la Capitainerie du port de CAPBRETON avec , entre autres : les armateurs visés, le CIDPMEM 64/33, la Délégation à la Mer et au Littoral, Le sénateur Jean-Pierre DUFAU, Me La maire de MOLIETS, la gendarmerie maritime, l’IFREMER.

Je ne me rends évidemment pas à la « convocation de ce tribunal militaire », puisque à mes yeux les armateurs visés ne peuvent à la fois continuer à être Juges et parties, comme je m’en explique ci-dessous. L’Association des Pêcheurs en Mer de CAPBRETON (APMC) fait le choix d’informer simplement ses adhérents de la réunion.

Cette réunion génére deux articles dès le lendemain 17 octobre par le quotidien le SUD OUEST, et par l’hebdomadaire le MARIN.

 

Avec quelques effort, je finis par avoir un droit de réponse le 23 octobre 2015 dans le MARIN mais cet hebdomadaire ne m’accorde que 120 mots sur 612 (Photo de l'article)

 

Le SUD-OUEST finit par consacrer 2 colonnes , à l’APMC et moi-même, mais seulement le 3 novembre, avec plus de 15  jours de retard…

 

Devant ces difficultés pour participer au débat, une initiative privée me permet de faire d’une pierre deux coups : répondre aux interventions publiques des 30 juillet, 10 août, 17 et 23 octobre et  expliquer mon absence à la réunion du 16 octobre, pages 6 et 7 de la Gazette Officielle de l’APMC, éditée pour l’occasion le 6 novembre 2015.

Après une réunion de 2 heures avec la DIRM-SA en décembre 2015, l'administration ne donne pas suite, comme prévu.

Une action est donc décidée en 2016 et finira par voir le jour en 2017, après une débauche d'efforts.

 

 

 

 
 
  • Facebook Social Icon